Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) peuvent-elles augmenter les taxes? Résultats expérimentaux en Ethiopie

Authors: Giulia Mascagni, Andualem Mengistu & Firew Woldeyes
Publisher: ICTD
Date: mai 2019

Abstract:

Résumé de recherche 22

Résumé du document de travail 82 de Giulia Mascagni, Andualem Mengistu, et Firew Woldeyes. Les administrations fiscales africaines ont connu une rapide modernisation au cours des deux dernières décennies. La numérisation des dossiers fiscaux et l’adoption généralisée des TIC ont été des éléments majeurs de ce processus. Cependant, il y a encore très peu de preuves de l’efficacité des TIC et des données numérisées sur le recouvrement des impôts et, plus généralement, sur le fonctionnement de l’administration fiscale. En théorie, les TIC peuvent avoir un impact important sur l’augmentation de l’efficacité de l’administration fiscale et sur l’évolution des emplois de tâches mécaniques – comme la saisie des données – vers des tâches plus élaborées – comme les audits et l’analyse de données. En outre, les données numérisées peuvent rendre la mise en œuvre moins coûteuse et plus efficace, en élargissant par exemple l’utilisation des informations issues de sources tierces et par le recoupement systématique des informations des contribuables. Cet article cherche à établir de manière empirique si, et dans quelle mesure, ces avantages peuvent se matérialiser dans la pratique, en présence d’importantes contraintes de capacité au sein de l’administration fiscale.