Dr van den Boogaard with two research assistants in Sierra Leone.

Dr. Vanessa van den Boogaard, titulaire du meilleur doctorat en sciences politiques au Canada.

Date:
News

Photo : Le Dr van den Boogaard effectuant des travaux de terrain en compagnie d’assistants de recherche au Sierra Leone.

Le Dr Vanessa van den Boogaard, chercheure et responsable de projet au sein de l’ICTD, a remporté le prix Vincent Lemieux pour l’année 2021 qui récompense l’auteur(e) de la meilleure thèse de doctorat en sciences politiques au Canada.

Dr van den Boogaard a exprimé sa joie et surprise à l’occasion « c’est un honneur incroyable de recevoir le prix Vincent-Lemieux… Je suis profondément reconnaissante au jury et à tous ceux qui ont soutenu mon parcours de doctorat à l’Université de Toronto, à l’ICTD et ailleurs. »

Elle a tenu à remercier son superviseur, le professeur Wilson Prichard, directeur général de l’ICTD, pour « plus d’une décennie de mentorat et de soutien », ainsi que son comité et ses lecteurs : Kanta Murali, Lucan Way, Antoinette Handley et Pierre Englebert.

Dans sa thèse, le Dr van den Boogaard a étudié la fiscalité informelle et les relations entre l’État et la société au Sierra Leone. Son travail constitue une nouvelle approche à la compréhension des méchanismes de génération de revenus dans les pays à faible revenu, car il élargit l’analyse de la fiscalité et de l’État au-delà des systèmes formels et saisit les dynamiques informelles des finances publiques qui affectent la majorité des citoyens dans de tels contextes.

Dans leurs appréciations, les jurés du prix Vincent Lemieux ont qualifié la dissertation de Vanessa comme étant: « projet empirique qui inclut un sondage original et des centaines d’entrevues. La thèse est bien écrite, mais ne sacrifie pas la sophistication à la parcimonie. L’argumentation rigoureuse et d’une grande clarté est présentée d’une manière intéressante et accessible à des auditoires variés en science politique. »

Le Dr van den Boogaard a également exprimé sa profonde gratitude à toutes les personnes au Sierra Leone qui ont donné de leur temps et qui ont participé à ses recherches, ainsi qu’à tous les assistants de recherche qui lui ont apporté leur soutien. Elle a également annoncé que les revenus de ce prix seront versés au Fourah Bay College de Freetown au Sierra Leone, sous la forme d’une bourse d’études destinée à permettre à de jeunes Sierra-Léonais de poursuivre des études en sciences sociales.

 

 

Image credit: © Vanessa van den Boogaard